Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Hommage à André Doublat

Amis de Saint-Ferréol et du Vieux Lorgues — ASFVL— : André Doublat passe le flambeau à la nouvelle présidente

Les amis de Saint-Ferréol ont dit au revoir à leur président André Doublat, après 10 ans de bons et loyaux services, et accueilli leur nouveau président, ou plutôt leur présidente, une nouveauté pour les ASFVL, Sabine Grouiller.

Par une belle journée ensoleillée de septembre, les Amis de Saint-Ferréol, avec ceux du Ginestoun, se sont réunis sous les ombrages de la colline Saint-Ferréol pour un joyeux pique- nique au son du galoubet-tambourin.

Dans la bonne humeur de l’apéritif offert par l’association, les Amis de Saint Ferréol ont rendu hommage à leur président sortant, André Doublat, et lui ont offert quelques cadeaux.

Ce fut aussi l’occasion pour la nouvelle présidente, de souligner l’action de son prédécesseur, et aussi de rappeler l’histoire et les missions des ASFVL.

La sauvegarde du patrimoine lorguais

Car cette association, si elle est parfois méconnue des Lorguais, veille pourtant sur leur patrimoine depuis presque un demi-siècle.

Quand elle fut fondée en 1972 par Gaston Clément, Eugène Simon, et André Negrel, entre autres, le patrimoine lorguais était en bien mauvais état.

Sans relâche ces pionniers ont déblayé des ruines, remonté des murs, posé des charpentes, rendu vie à des monuments qu’on aurait pu croire à jamais perdus.

Il suffit de regarder les photos de l’ermitage Saint-Ferréol ou de la chapelle Saint-Jaume avant et après restauration, pour prendre conscience de l’ampleur du travail accompli.

L’œuvre d’André Doublat

Passé le temps des réparations d’urgence, il fallait encore valoriser ce patrimoine, le faire connaître et aimer des Lorguais.

C’est à cette tâche que s’est attaché particulièrement Christian Delseray, passionné du patrimoine, fin connaisseur de sa ville, efficace et rigoureux.

En témoignent les nombreuses brochures et publications qu’il nous a laissées et qui nous sont si précieuses aujourd’hui.

* En hommage à son travail et à celui de son épouse, les Lorguais ont décidé de leur dédicacer un lieu de notre ville : la place neuve est devenue, à leur décès en 2008, la place Neuve Christian et Alice Delseray.
Et c’est alors André Doublat qui accepta de prendre sa succession à la tête de l’association.

Et le travail d’embellissement, de restauration et de mise en valeur du patrimoine continua sous sa houlette bienveillante.

Rappelons simplement l’établissement, grâce à lui, du circuit de visite de la vieille ville, balisé par des plaques numérotées, qui permettent au visiteur de se retrouver dans le dédale du castrum médiéval, mais aussi les panneaux d’information qui font découvrir au promeneur l’histoire d’un lieu, d’un monument, comme à Saint-Ferréol ou à Notre-Dame-de-Ben-Va.

Grâce à son énergie, 10 000 € ont été collectés, qui ont servi à la restauration d’un vitrail de la collégiale, celui de Saint Ferréol bien sûr.

Parfois même, tous les jeudis d’été en particulier, ou bien lors des Journées du patrimoine, les Amis de Saint-Ferréol se mobilisent des journées entières pour ouvrir les monuments, les expliquer, les faire découvrir aux visiteurs.

C’est une lourde tâche, mais leur récompense est dans le plaisir partagé d’un bon moment.

Cette année encore, ces Journées ont accueilli un public nombreux, une centaine de personnes a découvert, ou mieux connu notre patrimoine.

L’avenir des Amis de Saint-Ferréol et du Vieux Lorgues

Aujourd’hui encore, les Amis de Saint-Ferréol ne rechignent pas non plus, comme dans les premiers temps héroïques, à grimper sur l’échelle pour repeindre une plaque de rue, à manier la truelle pour réparer un carrelage à Saint-Ferréol, ou carrément rebâtir entièrement un cabanon provençal au bas de la colline de Saint-Ferréol. —

C’est d’ailleurs l’œuvre dont André Doublat se dit le plus fier.

Ils ont bien d’autres projets encore, comme restaurer les vieilles portes rue de l’Église ou rue de la Bourgade, pour redonner un peu de lustre à notre cœur de ville, ou rendre vie au moulin sur la Florieye par exemple.

L’association travaille aussi en collaboration avec le Ginestoun, bien sûr, mais aussi avec l’ONF pour l’élaboration d’un sentier pédagogique à saint Ferréol.

Toutes ces actions trouvent une sorte d’aboutissement dans la transmission de notre patrimoine à notre jeunesse : les enfants des écoles peuvent ainsi avoir la chance, d’apprendre, de façon très moderne, à faire des recherches sur ordinateur, mais aussi à reconnaître les plantes, à découvrir les lieux de vie de nos anciens, leur mode de vie, pour mieux les comprendre, et réfléchir aussi eux-mêmes sur les choix de vie qui s’offrent à eux.

C’est peut-être la plus belle récompense, pour les Amis de Saint-Ferréol, de réussir à garder en vie les témoignages d’autrefois et de ceux qui nous ont précédés, pour mieux appréhender l’avenir.

Un appel à toutes les bonnes volontés

Mais pour cela, ils ont besoin de l’aide et du soutien de tous : si vous avez chez vous des matériaux de construction, des cires, des colles, ne jetez rien, contactez-les avant.

Si vous aimez bricoler, dans la bonne humeur et la convivialité, et si vous avez un peu de temps à donner pour tous, rejoignez-les pour restaurer et embellir notre ville.

Si vous aimez transmettre, contactez-les pour toute action envers la jeunesse.

Mais surtout, soutenez-les en adhérent, en faisant adhérer aux amis de Saint Ferréol et du Vieux Lorgues (20 €, ASFVL, Centre culturel, Lorgues).

Jeunes ou moins jeunes, n’hésitez pas à les contacter assoasfvl@gmail.com + site, ils ont besoin de vous.

* Vous pouvez acheter les brochures des ASFVL sur le patrimoine lorguais à l’OTSI ou auprès des ASFVL.

Translate »