Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’eau est abondante à Lorgues. La   configuration de la vieille ville s’organise d’ailleurs selon le tracé des canaux, l’Etang et la Canal. Le terrain naturellement incliné de la ville permet l’utilisation maximale de ces canaux.

Ils seront scrupuleusement entretenus jusque dans les années 30, comme le lavoir rue de la Canal.

Ils déclineront en même temps que la ville.

(La Canal a coulé jusqu’à la canicule de 2003 ; maintenant elle coule par intermittences, mais son lit a été entièrement refait, à cause des récentes inondations.)

Ces canaux et les fontaines qui jalonnent les rues, permettaient l’arrosage des jardins, comme à la Font basse dans une cité encore très rurale, et servaient aussi à faire tourner les moulins à huile, comme dans la “rue des Moulins”, actuelle rue du Docteur Courdouan.

Elles étaient aussi un ornement de la ville, comme la Fontaine de la Noix ou plus récemment la Fontaine des Demoiselles.

D’autres, plus anciennes, comme la Fontaine de la Pompe, apportaient leur eau aux habitants du vieux “castrum”.

On peut suivre l’agréable parcours du circuit des fontaines à travers la ville.

Translate »